LIVE

Rock It... Don't Stop It

Rock It... Don't Stop It

Certains disent que "King Tim III (Personality Jock)" du groupe new-yorkais Fatback Band, serait le tout premier morceau de hip-hop. Sorti juste avant "Rapper's Delight" de Sugarhill Gang mais nettement moins connu, ce dernier et beaucoup d'autres annonçaient l'arrivée d'un style musical inédit, d'une culture alternative, qui resterait longtemps l'apanage des clichés du ghetto avant de devenir le courant artistique qui allait changé l'histoire de la musique.

S'il est difficile de dire qui est arrivé en premier, on sait tous que tout a commencé à New York. Élevés au jazz, funk, disco et block parties, les gamins de l'époque sont partis puiser/sampler les disques avec lesquels ils ont grandi, et ainsi leur donner une seconde vie. Peut-on imaginer l'euphorie des jeunes producteurs et MCs lorsqu'en 1979, ils inventent, sans vraiment le savoir, le rap ? Pas évident, mais tous ont voulu en faire partie, à la façon d'une Jamaïque, où tout le monde s'improvisait toaster ou chanteur chez Studio One. On retient aujourd'hui quelques noms comme Kurtis Blow ou Grandmaster Flash, mais derrière ces ambassadeurs se cache une armée d'artistes old school pour la plupart oubliés, et que la compilation Rock It... Don't Stop It parue chez BBE Records fin mars nous permet de (re)découvrir.

C'est Sean P, figure incontournable de la musique londonienne, qui se trouve derrière ce projet. Il avait déjà fait ses preuves avec les superbes compilations Disco Spectrum (BBE également). On peut presque y voir une suite logique tant les morceaux de Rock It... Dont' Stop It révèlent l'importance de la disco dans l'ADN du hip-hop naissant. Au final, 10 raretés parues entre 1979 et 1983, à fredonner pour se la donner lors de votre prochain match des Harlem Globe Trotters ou dans un dîner mondain.

Rock It... Don't Stop It est disponible sur iTunes.

Say what?

 
 

Hello world!
x