Hey you! On recrute un(e) station manager (stage), à vos candidatures ! Plus d'infos.

NOW PLAYING

LIVE UP NEXT

RADIO LIFE

We want you !

One Artist, One Song

Puisqu'une seule chanson est souvent le déclic qui nous amène à découvrir l'œuvre d'un artiste, c'est la formule que nous avons choisie pour vous les faire découvrir. Artistes légendaires, one-hit wonders et nouvelles signatures peuplent cette page.

La Caza, Juan y Junior (1967)

[FR] Juan Pardo et Antonio "Junior" Morales commencèrent leur carrière au sein du groupe Los Brincos, groupe pop espagnol des années 60. En 1967, le groupe se scinde et les deux compères forment le duo Juan y Junior. Le groupe, qui ne survivra pas plus de deux ans, n'enregistra que peu de titres, dont la plupart deviendront des hits. En 1968, Juan décide d'enregistrer tout seul un des morceaux écrit par le duo. En découvrant la supercherie, Junior décide de quitter le groupe.

Mais revenons en 1967, alors que les charts anglais s'agitent avec à leur tête les Beatles, les Rolling Stones, les Supremes et les Doors (en Espagne, ce sont Raphael et Karina qui se disputent la première place), le duo lance "La Caza", titre qui deviendra un classique de la pop espagnole de l'époque (Lori Meyers a d'ailleurs récemment repris ce titre) et dans lequel on peut entendre les réminiscences des ye-yes ("La la ra laa... Ooooo"). La musique du groupe est clairement influencée par les groupes pop-rock anglais et américains (d'aucuns ont dit des Brincos qu'ils étaient les Beatles espagnols) et les thèmes abordés sont principalement l'amour et les femmes. "Te quiero... Yo te quiero. Y eso... Yo te quiero. Y quiero... Ver que luchas por mi amor".

[EN] Juan Pardo and Antonio "Junior" Morales began their career in the 60's Spanish pop band Los Brincos. In the early '67 they decide to split up to form the new duet Juan & Junior only active for the next two years. The few tunes they penned became major hits. In 1968, Juan decides to record on his own a song written by the duo. As Junior discovers the situation he decides to split up. From then on, both artists started to work on their own music.

But in the summer of '67, while English charts featured bands like The Beatles, The Rolling Stones, The Supremes and The Doors (dealing with Spanish charts we can mention Raphael or Karina) the duet released "La Caza" then becoming one of the main references for the pop music of that time (the band Lori Meyers recently covered it). In the song, their first big hit, we can appreciate the reminiscences of ye-ye music ("La la ra laa... Ooooo"). Their music is mainly influenced by English and American pop-rock bands (some stated Los Brincos were "the Spanish Beatles") and the lyrics often deals with love and women. "Te quiero... Yo te quiero. Y eso... Yo te quiero. Y quiero... Ver que luchas por mi amor".

[ES] Juan Pardo y Antonio Morales aka "Junior" comparten banda en Los Brincos. A principios de 1967 deciden separarse para formar el dúo Juan & Junior que comprende el periodo 1967-1968. Editan muy pocas canciones, pero todas ellas grandes éxitos. En 1968, Juan decide trabajar en una canción del dúo tan solo con su voz. Junior al llegar descubre la situación y el dúo se disuelve. A partir de aqui ambos empiezan sus carreras en solitario.

Pero fué en el verano del 67, cuando los charts ingleses irrumpían con los Beatles, los Rolling Stones, las Supremes, y los Doors... (a nivel español Raphael o Karina) Juan y Junior lanzan "La Caza" convirtiéndose desde entonces en uno de los grupos referentes en cuanto al pop estatal de la época (en la actualidad Lori Meyers han versionado recientemente esta misma canción). En esta canción, su primer gran éxito, aún se aprecian las reminiscencias del pop ye-ye ("La la ra laa... Ooooo"). Su música como se puede apreciar, esta claramente influenciada por las bandas de pop y de rock extrangeras (de Los Brincos se llegó a decir que fueron los Beatles del pop español) y la temática casi siempre gira entorno a la mujer y el amor. "Te quiero... Yo te quiero. Y eso... Yo te quiero. Y quiero... Ver que luchas por mi amor".

2 réponses à “La Caza, Juan y Junior (1967)”

  1. alex dit :

    ah je connais pas ce morceau je l'écouterais en revanche j'aime bcp los brincos c'est l'un des tous meilleurs groupes de beat espagnol voir européen, ils ont fait des titres assez incisif, et des morceaux pop très réussi
    la tête pensante du groupe reste à mon sens fernando arbex qui ensuite fondera le groupe de fusion latine barrabas
    ils ont fait des albums jusqu'en 1970 je crois qu'il y a 4 album (brincos 1, brincos 2, contrabando - réputé leur meilleur album et plus psyché - et world devil & body album plus prog sorti en espagne en espagnol et à l'international en anglais)

    un petit sujet sur los brincos
    http://link.toolbot.com/blogspot.com/84492

    les espagnols avaient d'excellents groupe de rock dans les mid60's ça ridiculise de loin ce qu'on a en france en matière de mainstream à la même époque
    ils ont pas eu pas mal de groupes populaires et très bon, par exemples los sirex, los salvajes, los canarios, los iberos, los bravos...
    http://link.toolbot.com/blogspot.com/84493

  2. lekin dit :

    il faut avouer que les morceaux de juan y junior et des brincos au moins sont plutôt bien produits ce qui est loin d'être une constante en ce qui concerne la musique espagnole...

    j'aime beaucoup "Anduriña" également, qui est en lien en fin d'article. Leur dernier succès, qui d'après wikipedia a beaucoup plu à Pablo Picasso (rien que ça) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The Bar

6 rue Beaurepaire
75010 Paris
Lun. - Ven.
Sam.
Dim.
18:00 - 02:00
14:00 - 02:00
14:00 - 23:00

Depuis 2009, Le Mellotron joue une partition singulière qui rassemble une communauté toujours plus grande d'amoureux de musique. Installé au coeur de Paris, Le Mellotron bat au rythme de la ville et se nourrit de sa diversité, de ses rues et ses passants. Il en émane une musique profonde, essentielle qui s'inscrit dans les âmes, dans l'espace et le temps.

Le Mellotron is all about people and music. In the beginning it was a blog that quickly takes the shape of a webradio gathering a growing community of music curators and lovers. Located in a bar just steps from Place de la Republique, in the heart of Paris, Le Mellotron beats day after day to the rhythm of the city, its people and streets. We strongly believe in a an emerging parisian musical scene, moved by its curiosity, able to capture and transform its worldwide influences. LeMellotron will be its amplifier.