🔥☕🎶 Le Mellotron coffee & records now opened 5 rue Beaurepaire!

NOW PLAYING

LIVE UP NEXT

RECORD OF THE WEEK

Wanubalé – Strange Heat

RADIO LIFE

Le Mellotron fête ses 10 ans !

Original Samples

Les samples peuplent en masse la musique d'aujourd'hui et sont une mine d'or pour découvrir les trésors perdus de musiciens oubliés. Alors pourquoi s'en priver ?

Rafael Mejía vs. Flowering Inferno

L’histoire est difficile à percer car absolument rien ne circule sur l’énigmatique Rafael Mejía. Il aura fallu fouiller dans les archives d’une exposition tenue en son honneur en 1998 à l’Universidad del Atlántico située tout au nord de la Colombie pour lever un voile sur le mystère de l'auteur du poétique “Cumbia Sobre El Mar”.

Rafael Mejía Romano naît dans les années 20 à Baranquilla, capitale de la province colombienne de l’Atlántico. Sa carrière musicale démarre alors qu’il n’a que 13 ans lorsque il rejoint la formation Remembranza dirigée par son père. En 1940, il appartient au duo Sentimiento Colombiano qui joue essentiellement des styles musiquaux de l’”intérieur” tels le bambuco ou le pasillo, avec les morceaux “Donde Canta El Ruiseñor” et “Triste Sin Ti” il forge petit à petit son propre style qualifié de cumbia “romantique”.

En hommage aux reines. En 1955 Carmina Rosania est élue reine du carnaval de Carthagène, cet évènement inspire à Rafael Mejía la chanson “Carmiña” sur une composition originale d’Anibal Velasquez. L’année suivante, le thème “Carmiña” est  joué dans tous les carnavals de Colombie au moment de désigner la reine, la réputation de Mejía est faîte. Suivront “Carmiña están Adelita” en hommage à Adela Segovia et le chef d’oeuvre “Cumbia Sobre El Mar” en l’honneur de Marta Ligia Restrepo couronnée en 1962…

Una vez me quedé / ay dormido en la playa/ y allí yo soñé / que del cielo bajaba / un enjambre de estrellas y la luna plateada…. Sobre el mar divisé / divisé una cumbiamba / que al sonar de tambores sobre el agua danzaban / las parejas estrellas por espermas llevaban / carrusel de colores parecía la cumbiamba / era la Marta la reina, que mi mente soñaba

La suite de l’histoire certains la connaissent déjà, elle vous est racontée par Will “Quantic” Holland [...]

3 réponses à “Rafael Mejía vs. Flowering Inferno”

  1. Paco dit :

    Merci pour toutes ces riches informations liées au superbe titre de Quantic.

  2. […] du texte du mystérieux Rafael Mejia, dont on peut lire l’histoire et entendre ici la version originale de sa […]

  3. aubin dit :

    i would like find the partition for saxophone alto por favor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The Bar

6 rue Beaurepaire
75010 Paris
Lun. - Ven.
Sam.
Dim.
18:00 - 02:00
14:00 - 02:00
14:00 - 23:00

Depuis 2009, Le Mellotron joue une partition singulière qui rassemble une communauté toujours plus grande d'amoureux de musique. Installé au coeur de Paris, Le Mellotron bat au rythme de la ville et se nourrit de sa diversité, de ses rues et ses passants. Il en émane une musique profonde, essentielle qui s'inscrit dans les âmes, dans l'espace et le temps.

Le Mellotron is all about people and music. In the beginning it was a blog that quickly takes the shape of a webradio gathering a growing community of music curators and lovers. Located in a bar just steps from Place de la Republique, in the heart of Paris, Le Mellotron beats day after day to the rhythm of the city, its people and streets. We strongly believe in a an emerging parisian musical scene, moved by its curiosity, able to capture and transform its worldwide influences. LeMellotron will be its amplifier.